FANDOM


Tom Clancy's Splinter Cell Chaos Theory raconte l'histoire de Sam Fisher, un agent Splinter Cell au sein d'Echelon 3, une agence de renseignement de la NSA. Le contexte de cette page de l'histoire de Sam tourne autour d'une crise militaire et informatique en Asie, en 2007. 

Origines de la crise en AsieModifier

Une crise éclate en Asie lorsque le Japon décide de se doter d'une force de défense nommée I-SDF pour "Information Self Defense Force" et placée sous la direction de l'Amiral Toshiro Otomo. La Corée du Nord et la Chine perçoivent cette force comme une violation de la constitution japonaise d'après-guerre (interdisant au Japon de se doter d'une force capable d'intervenir hors de ses frontières), et décident de bloquer les routes commerciales japonaises passant en Mer Jaune. Les Etats-Unis, alliés des Japonais, décident d'envoyer sur place l'USS Walsh, un navire spécialement conçu pour la guerre de l'information et ayant coûté la bagatelle de 80 milliards de dollards. 

L'enlèvement de Bruce Morgenholt Modifier

Au même moment, Bruce Morgenholt, un ingénieur informaticien, est enlevé par un groupe séparatiste péruvien, "La Voie du Peuple", dirigé par Hugo Lacerda. Sam Fisher est envoyé dans un phare où l'ingénieur à été localisé pour la dernière fois dans le but de le délivrer ou, le cas échéant, détruire les informations que les hommes de Lacerda ont pu obtenir. Bruce Morgenholt est un ingénieur ayant travaillé sur les algorithmes informatiques développés par Phillip Mass et qui sont considérés comme les nouvelles armes du XXIe siècle. Lors de son briefing, Sam apprend que le travail de Morgenholt est comparable à celui d'Openheimer sur l'atome dans le cadre du Projet Manhattan.

Après s'être infiltré dans les cavernes adjacentes au phare, Sam est témoin des tortures infligées à l'ingénieur et à sa mort. Son objectif est alors d'effacer les résultats de son interrogatoire et de tuer Hugo Lacerda. Malheureusement, ce dernier s'est échappé à bord d'un navire, le "Maria Narcissa". Fisher efface les données sur l'ordinateur des péruviens et se lance à la poursuite du navire.

Un réseau vaste et complexe Modifier

Echelon 3 envoie Sam Fisher sur le Maria Narcissa, avec pour objectif d'éliminer Hugo Lacerda et de trouver une trace des commanditaires de l'enlèvement de Morgenholt puisque la Voie du Peuple n'a été que l'exécutant du contrat. Les traces informatiques révèlent alors que le virement ayant servi à payer les armes de Lacerda provient d'une banque off-shore de Panama. Après avoir tuer Lacerda, Fisher s'exfiltre et arrive dans la banque pour suivre la trace des commanditaires. Mais pour masquer ses traces et éviter que l'on se concentre sur le vol des données, il est chargé de dérober 300 millions de dollars en bon au porteur afin de faire croire à un vol organisé de l'intérieur de la banque.

C'est un certain Dvoràk qui est décelé dans les systèmes informatiques de la banque et qui est, semble-t-il, protégé par Abrahim Zherkezhi, un ancien collègue de Morgenholt, logé à New York. C'est alors qu'une gigantesque panne électrique, causée par une attaque informatique utilisant les algorithmes de Mass, frappe le Japon et tout l'est des Etats-Unis. Fisher doit intervenir dans l'appartement de Zherkezhi tout en évitant les mercenaires engagés par ce dernier et les gardes nationaux déployés par la mairie (donc des civils). L'interrogatoire de l'un des mercenaires apprend à Sam que ce sont des employés de Displace International, la société de son ami Douglas Shetland. Après avoir examiné les données de Zherkezhi, Sam et Grim découvrent que Dvoràk n'est pas un homme mais un complexe système informatique mis au point par l'ingénieur dans un bâtiment à côté de son appartement. La seule piste d'Echelon 3 étant Displace International, Lambert décide l'infiltration des locaux pour en découvrir plus. La société étant sous contrat avec le gouvernement, il s'agit d'une mission de reconnaissance uniquement.

Le rôle de Displace et la guerre Modifier

Après avoir appris que Zherkezhi a été envoyé à Hokkaïdo, au Japon, pour être protégé, Fisher s'y rend. Il prend un verre de whisky dans un bar japonais en regardant les informations télévisées annonçant les prochaines festivités prévues en sur l'USS Walsh pour le 4 juillet. En plein direct, le navire est frappé par un missile et explose, tuant tous les hommes à bord. Mais Fisher doit se focaliser sur sa mission car l'origine du tir est encore incertaine. Il doit enlever l'ingénieur qui semble avoir payer Lacerda et tuer la personne chargée de sa protection, Milan Nedich ou de son vrai nom, Milos Novàk, un homme recherché pour crimes de guerre en Bosnie par le tribunal de La Haye. Une fois cet homme éliminé, Fisher surprend une conversation entre Shetland, alors arrivé par hélicoptère entre temps, et l'ingénieur. C'est à ce moment que Shetland assassine Zherkezhi à l'aide d'un katana et parvient à s'enfuir.

Une fois sa mission à Hokkaïdo terminée, Echelon 3 localise la batterie responsable du tir de missile en Corée du Nord. Fisher infiltre la batterie dans le but de savoir si le tir était intentionnel ou non en interrogeant le commandant du site. Il observe l'exécution d'un soldat, jugé responsable (même involontairement) par le commandant et interroge celui-ci pour connaître les forces coréennes à la frontière. Les forces étant colossales, Sam doit vérifier le système BIOS du lance-missile. Mais alors qu'il examine le lance-missile responsable du tir, Grim détecte que les Nord-Coréens s'apprêtent à lancer un nouveau missile après avoir franchit la zone démilitarisée et être entrés en guerre contre le Sud et les Etats-Unis. Sam parvient à empêcher le missile de s'armer et rejoins alors Séoul, ville cible des Nord-Coréens et lieu où la trace informatique liée au lance-missile s'arrête.

Séoul est assiégée par les Nord-Coréens, dont une unité cherche à accéder à la Banque de données informatiques de la ville. L'objectif de Sam est de récupérer ces données et de les transférer à un EA-6B, un avion de reconnaissance et de renseignement. Si les troupes ennemies récupèrent les données du disque dur de la banque, elles légitimeront la guerre au motif que les Sud-Coréens ont piraté la batterie de missile pour les faire accuser, ce qui ferait passer les Nord-Coréens pour des victimes. Fisher parvient à récupérer les données à les transférer à l'avion mais ce dernier est abattu par les tirs de DCA nord-coréennes. La mission prend une autre tournure et Sam doit se frayer un chemin à travers la ville pour atteindre l'avion, sauver les pilotes et détruire une bonne fois pour toute les données.

Les bases de la conspiration Modifier

Après avoir remonté la trace informatique du piratage de la batterie de missile jusqu'à Séoul, il s'avère que l'attaque utilisant les algorithmes de Mass provenait du Japon, pourtant allié des Etats-Unis et première victime des Chinois et des Nord-Coréens à cause des blocus maritimes.